08
Nov
10

11 novembre – jour férié revendicatif

document pour cette journée de jeudi (pdf format A5) (pas validé par l’Ag)

10h – réunion du comité (de grève), même rendez-vous que l’action symbolique

10h30 – ceux qui le peuvent copient le tract ci-dessous et le diffusent aux alentours (par exemple au marché de Talensac)

11h (précises) – Pont Morand, arrêt de tram ligne 1 50 otages – Célébrons nos « morts au travail avant la retraite ».

Cette action symbolique a été proposée par l’Agip44 à Tours samedi dernier. La rencontre nationale a adopté cette action et appelle toutes les villes à la mettre en oeuvre le même jour à la même heure.

Texte d’information et d’appel à diffuser le plus largement possible (pdf)

Rendez-vous jeudi matin 11 novembre à 11 heures précises, à côté du Monument aux Cinquante Otages (Pont-Morand, près Préfecture côté Bellamy, arrêt de tram 50 otages, à Nantes).

Pique-nique ensuite, chacun emmène ce qu’il veut

Assemblée générale Agip44 à suivre

Publicités

5 Responses to “11 novembre – jour férié revendicatif”


  1. 1 .
    10 novembre 2010 à 0 h 17 min

    Le texte pdf de l’appel en lien ne semble pas prendre en compte les remarques faites par l’AG de ce midi. C’est peut-être un peu prématuré de publier cette version, plutôt que celle validée par l’AG de l’interpro.

    • 2 M.
      10 novembre 2010 à 8 h 21 min

      Salut.
      Luc a ajouté à la première version :
      la signature agip
      reformulation de la réunion de Tours
      les sans retraite
      le lieu 50 otages (même si dans le titre et dans le texte on retrouve plusieurs fois le monument aux morts).
      Ce n’est pas parfait mais c’est correct, vu l’échéance… demain.
      Que manque-t-il exactement ?

  2. 3 .
    10 novembre 2010 à 12 h 05 min

    Je n’avais pas vu les 3 ou 4 mots ajoutés pour faire référence aux chômeurs (appelé là « sans-travail », ce qui n’est pas vraiment la même chose), l’ajout est assez court pour que je l’ai raté, désolé, mais c’est pas très bon signe.

    Par contre je ne trouves pas de mentions aux travailleurs précaires, que plusieurs personnes ont exprimées en AG, en tout cas rien de très explicite.

  3. 5 Précision inutile
    11 novembre 2010 à 0 h 00 min

    Les quatre modifications demandées par l’assemblée ont été rajoutées scrupuleusement malgré l’urgence, d’ailleurs récapitulées en public, y compris celles qui pouvaient sembler inutiles et redondantes, comme sur l’appelation des AG interpro.

    En ce qui concerne les chômeurs, l’expression originale « sans travail » provenait de l’assemblée elle-même. Fallait-il donc la censurer ?

    En ce qui concerne le mot soit-disant absent « précarité », il se trouve bel et bien dans le paragraphe 5.

    (En revanche, il est bien vrai qu’on ne trouve rien dans ce court texte rebelle contre une catégorie mortelle d’ennui pour la révolte : les donneurs de leçons à contre-temps. Ne te sens pas visé.)

    Bises quand même et vive l’autogestion. Maintenant, l’important est d’inventer un vrai mouvement social durable effectivement anti-hiérarchique. Le reste n’a pas d’importance.


Comments are currently closed.

%d blogueurs aiment cette page :